Note d'homonymie.svg Désambiguïsation - "Comité olympique" fait référence ici. Si vous cherchez les articulations nationales, voir Comité National Olympique .
Comité International Olympique
Logo
 
Fondation1894
JuridictionMonde
Fédérations affiliées105 membres actifs,
32 membres honoraires
PlacerSuisse Lausanne
PrésidentAllemagne Thomas Bach
DeviseCitius, altius, fortius - Communiter
("Plus vite, plus haut, plus fort - Ensemble")
[1]
Site officielolympics.com/ioc

Le Comité International Olympique , également connu sous le nom de CIO (des initiales du nom français d'origine : Comité International Olympique ), est une organisation non gouvernementale créée par Pierre de Coubertin en 1894 pour faire revivre les Jeux Olympiques de la Grèce antique à travers un programme de quatre ans événement sportif où les athlètes de tous les pays pouvaient s'affronter. Il est présidé depuis 2013 par l' Allemand Thomas Bach . [2] C'est la première organisation sportive mondiale.

Histoire

Le CIO a été fondé le 23 juin 1894 à Paris , avec pour mission d'organiser les premiers Jeux Olympiques de l'ère moderne . La présidence fut confiée au Grec Dīmītrios Vikelas . La fondation du CIO était l'acte final d'un congrès à l'Université de la Sorbonne , dans lequel De Coubertin avait présenté au public son idée d'utiliser le sport comme un outil pour promouvoir la paix et la compréhension entre les peuples. Il a proposé d'organiser à nouveau les Jeux olympiques, comme dans la Grèce antique, où les jeunes du monde entier pourraient s'affronter dans des compétitions sportives équitables plutôt que dans la guerre. Le congrès accepta avec enthousiasme la proposition de De Coubertin et établit que la 1ère Olympiademoderne aurait lieu en 1896 à Athènes , en Grèce , l'ancienne maison des Jeux.

Le 20 octobre 2009 , il a obtenu le statut d'observateur à l' Assemblée générale des Nations Unies .

Membres originaux du Comité international olympique

Membre Pays Du Au Noter
Mario Lucchesi-Palli Italie Italie 1894 1894
Dimitrios Vikelas Grèce Grèce 1894 1897 Président (1894-1896)
Arthur Russell, 2e baron d'Ampthill Royaume-Uni Royaume-Uni 1894 1898
Alexeï de Butowski Drapeau de l'Empire russe (noir-jaune-blanc) .svg Empire russe 1894 1900
Léonard A. Cuff Australie Australie 1894 1905
Charles Herbert Royaume-Uni Royaume-Uni 1894 1906
José Zubiaur Argentine Argentine 1894 1907
Ferenc Kemény Autriche-Hongrie Empire austro-hongrois 1894 1907
Ernest Callot France France 1894 1913 Trésorier (1894-1895)
Viktor Balck Suède Suède 1894 1921
William Milligan Sloane les États-Unis d'Amérique 1894 1924
Baron Pierre de Coubertin France France 1894 1925 Secrétaire général (1894-1896), président (1896-1925)
Jiří Guth-Jarkovsky Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 1894 1943

Fédérations internationales reconnues par le CIO

Il existe 73 fédérations reconnues par le CIO, [3] réparties comme suit entre les différents organes :

Les 67 fédérations internationales susmentionnées sont toutes également membres de l' AGFIS avec les autres fédérations en attente de reconnaissance.

Description

Le CIO est actuellement basé à Lausanne , en Suisse , et 205 comités nationaux olympiques en sont membres. Il est composé de 99 membres qui se réunissent au moins une fois par an. Le Comité choisit ses membres par cooptation et élit un président, qui reste en fonction pendant 8 ans. Sa tâche principale est de superviser l'organisation des Jeux Olympiques. Il reçoit les candidatures pour l'organisation des Jeux Olympiques d'été et d'hiver , et procède à l'attribution par vote de ses membres. Le CIO coordonne les Comités Nationaux Olympiques et d'autres organisations apparentées, qui forment ensemble le Mouvement olympique .

Les symboles olympiques , les cinq cercles , le drapeau olympique , la devise olympique , le credo olympique et l' hymne olympique appartiennent au CIO. L'activité du CIO est financée par le produit des droits de radio et de télévision sur les Jeux Olympiques (qui sont la diffusion la plus regardée au monde, gérée depuis 2008 par sa filiale Olympic Broadcasting Services ), par des accords de sponsoring avec de grandes multinationales et par des droits d'exploitation. des logos olympiques. Moins de 10% des ressources reçues sont destinées au maintien de la structure administrative et organisationnelle.

Conseil exécutif

Rôle Prénom Nationalité
Président Thomas Bach Allemagne Allemagne
Vice-présidents Ng Ser Miang Singapour Singapour
Anita De Frantz États-Unis États-Unis
Jean Coates Australie Australie
Zaiqing Yu Chine Chine
Directeur général Christophe De Kepper Belgique Belgique
Membres exécutifs Robin E. Mitchell Fidji Fidji
Nicole Hoevertsz Aruba Aruba
Denis Oswald Suisse Suisse
Nenad Lalović Serbie Serbie
Kirsty Coventry Zimbabwe Zimbabwe
Ivo Ferriani Italie Italie
Faisal bin al-Husayn Jordan Jordan
Nawal El Moutawakel Maroc Maroc
Mikaela Cojuangco Jaworski Philippines Philippines
Gérard Werthein Argentine Argentine

Commissions

Commission Président Nationalité
Commission des athlètes du CIO Claudia Bokel Allemagne Allemagne
Commission d'entourage des athlètes du CIO Sergueï Boubka Ukraine Ukraine
Comité d'audit du CIO Pierre-Olivier Beckers-Vieujant Belgique Belgique
Commission Communication du CIO Camiel Eurlings Pays-Bas Pays-Bas
Commission de coordination du CIO Alexandre Joukov Russie Russie
Commission de la culture et du patrimoine olympique du CIO Wu Ching-kuo Taipei chinois Taipei chinois
Commission d'éthique du CIO Youssoupha Ndiaye Sénégal Sénégal
Commission d'évaluation du CIO Frankie Frederick Namibie Namibie
Commission des finances du CIO Ng Ser Miang Singapour Singapour
Commission électorale des membres du CIO Anna, princesse royale Royaume-Uni Royaume-Uni
Commission des affaires juridiques du CIO John D. Coates Australie Australie
Commission marketing du CIO Tsunekazu Takeda Japon Japon
Commission médicale et scientifique du CIO Ugur Erdener Turquie Turquie
Commission de l'éducation olympique du CIO Philippe Craven Royaume-Uni Royaume-Uni
Commission du programme olympique du CIO Franco Carraro Italie Italie
Commission de la Solidarité Olympique du CIO Ahmed Al-Fahad Al-Ahmed Al-Sabah Koweit Koweit
Commission du CIO sur la durabilité et l'héritage Albert II de Monaco Moine Moine
Commission des femmes dans le sport du CIO Lydia Nsekera Burundi Burundi

Présidents

Sandro Pertini à la 85e session du CIO, en 1982

Le président du CIO est la plus haute autorité de l'organisation et préside toutes les activités du CIO. Depuis sa fondation, le CIO a eu neuf présidents :

Prénom Village Présidence
Dimitrios Vikelas Grèce Grèce 1894 - 1896
Pierre de Coubertin France France 1896 - 1925
Henri de Baillet-Latour Belgique Belgique 1925 - 1942
Sigfrid Edstrom Suède Suède 1946 - 1952
Avery Brundage États-Unis États-Unis 1952 - 1972
Michael Morris Killanin Irlande Irlande 1972 - 1980
Juan Antonio Samaranch Espagne Espagne 1980 - 2001
Jacques Rogge Belgique Belgique 2001 - 2013
Thomas Bach Allemagne Allemagne 2013 - en fonction

L'un des présidents les plus influents du CIO était Juan Antonio Samaranch . Sous sa présidence de vingt ans, les Jeux Olympiques sont devenus le plus grand événement planétaire. Pendant l' ère Samaranch , le CIO a progressivement ouvert les Jeux aux sponsors, aux médias et aux athlètes professionnels. À cet égard, les critiques et les scandales n'ont pas manqué.

Missions

La mission du CIO est de promouvoir l'Olympisme dans le monde et de diriger le Mouvement olympique. Le rôle du DSI est :

  1. Encourager et soutenir la promotion de l'éthique dans le sport ainsi que l'éducation des jeunes au sport et consacrer ses efforts pour faire prévaloir le fair-play et bannir la violence dans le sport
  2. Encourager et soutenir l'organisation, le développement et la coordination du sport et des compétitions sportives
  3. Assurer la célébration régulière des Jeux Olympiques
  4. Coopérer avec les organismes publics ou privés et les autorités pour développer le sport pour créer des sites sportifs et y promouvoir la paix
  5. Agir pour renforcer l'unité et protéger l'indépendance du mouvement olympique
  6. Agir contre toute forme de discrimination concernant le mouvement olympique
  7. Encourager et soutenir la promotion du sport féminin à tous les niveaux et dans toutes les structures dans le respect du principe d'égalité
  8. Lutte contre le dopage dans le sport
  9. Encourager et développer des mesures qui défendent la santé de l'athlète
  10. S'opposer à tout abus politique et commercial des athlètes et du sport
  11. Encourager et soutenir les efforts des organisations sportives et des pouvoirs publics pour assurer un avenir social et professionnel aux sportifs
  12. Encourager et soutenir le développement du sport pour tous
  13. Encourager et soutenir un comportement respectueux de l'environnement, promouvoir le développement durable du sport et exiger que les Jeux Olympiques soient organisés en conséquence
  14. Promouvoir les rapports positifs sur les Jeux Olympiques des villes hôtes et des pays hôtes
  15. Encourager et soutenir les initiatives qui associent culture et éducation au sport
  16. Encourager et soutenir les activités de l' Académie Internationale Olympique (AIO) et d'autres institutions dédiées à l'éducation olympique.

Membres

Pendant une grande partie de son existence, le CIO a été contrôlé par des membres cooptés, c'est-à-dire sélectionnés parmi des membres déjà élus. Les nations qui avaient accueilli les Jeux avaient droit à deux membres, les autres un ou aucun. Une fois entrés dans l'assemblée, ils devenaient des représentants non pas de leur propre nation au sein du CIO, mais au contraire, des membres du CIO dans leur nation respective.

Pendant longtemps, des membres d'États royaux ont été choisis par cooptation, comme le prince Albert de Monaco, pour avoir eu des ex-athlètes. Au cours des dix dernières années, cependant, la composition du CIO a évolué pour donner une meilleure représentation au monde du sport. Les postes de membres ont été spécifiquement attribués aux athlètes, aux dirigeants des fédérations internationales et aux chefs des comités nationaux olympiques.

Le nombre total de membres ne doit pas dépasser 115. Chaque membre est élu pour huit ans avec possibilité de réélection.

  1. Une majorité de membres dont l'adhésion n'est pas liée à des fonctions ou mandats spécifiques ; leur total ne doit pas dépasser 70 et ne doit pas être supérieur à un par nation ;
  2. Athlètes actifs, jusqu'à 15 ans, élus pour huit ans par leurs pairs lors des Jeux Olympiques ;
  3. Présidents ou personnes détenant le pouvoir exécutif au sein des fédérations internationales, de leurs associations ou d'autres organisations reconnues par le CIO, jusqu'à un total de 15 ;
  4. Présidents ou personnes qui détiennent le pouvoir exécutif ou une position dominante dans les comités nationaux olympiques, jusqu'à un total de 15 ; il ne devrait pas y avoir plus d'un membre par nation.

L'adhésion à l'assemblée du CIO prend fin dans les cas suivants :

  1. Démission : possible à tout moment avec une déclaration écrite au Président
  2. Pas de réélection
  3. Limite d'âge : à la fin de l'année civile au cours de laquelle l'adhérent atteint l'âge de 80 ans
  4. Défaut de participer à des sessions ou de participer activement aux travaux du CIO pendant deux années consécutives
  5. Transfert de domicile ou de centre d'intérêt principal dans un pays autre que celui au moment de l'élection
  6. Membre élu en tant qu'athlète actif qui cesse d'être membre de la commission des athlètes du CIO
  7. Les présidents et les personnes occupant un rôle éminent ou exécutif dans les comités, fédérations, associations ou autres organisations olympiques nationaux ou continentaux reconnus par le CIO cessent d'être membres dès qu'ils cessent d'exercer la fonction qu'ils exerçaient au moment de l'élection
  8. Expulsion : elle peut intervenir sur décision de la séance pour faute commise par le membre.

Organisme

La session du CIO

La Session est l'assemblée générale des membres du CIO, qui se tient une fois par an ; le vote est nominal. La session est l'organe décisionnel suprême du comité et est responsable des choix finaux.

Une session extraordinaire peut être convoquée à la demande du président ou d'au moins un tiers des membres.

Entre autres, les pouvoirs de l'assemblée sont :

  • Adopter ou amender la Charte Olympique ;
  • Élire les membres du CIO, le président d'honneur et les membres d'honneur ;
  • Élire le président, les vice-présidents et tous les autres membres du comité exécutif ;
  • Élisez la ville qui accueillera les Jeux.

Le comité exécutif

Le comité exécutif du CIO est composé du président, de quatre vice-présidents et de dix autres membres. Tous les membres du comité sont élus par la séance au scrutin secret, à la majorité. Le comité exécutif assume la responsabilité générale de l'administration du CIO et de la gestion de ses affaires.

La session du CIO élit, au scrutin secret, le président du CIO parmi ses membres, pour un mandat de huit ans, renouvelable une fois pour quatre autres années. Le président actuel est Thomas Bach , qui a été réélu en 2021 pour encore quatre ans, après avoir été élu pour son premier mandat présidentiel en 2013 . Le président représente le CIO dans les occasions officielles et préside à toutes ses activités. L'ancien président Juan Antonio Samaranch a été élu "président honoraire à vie". Il est décédé à Barcelone le 21 avril 2010.

Organisations contrôlées

  • Fondation Olympique (Lausanne, Suisse)
  • Fondation olympique pour la culture et le patrimoine (Lausanne, Suisse)
    • Gestion du patrimoine du CIO
    • Centre d'études olympiques
    • Musée olympique
    • Programmes internationaux pour les arts, la culture et l'éducation
  • Solidarité Olympique (Lausanne, Suisse)

Honneurs

En plus des médailles olympiques pour les athlètes, le CIO décerne d'autres distinctions :

  • le trophée du président du CIO est la principale récompense sportive et est décerné aux athlètes qui ont excellé dans leur sport avec une carrière extraordinaire et un impact mémorable sur leur discipline ;
  • la Médaille Pierre de Coubertin est décernée aux athlètes qui ont fait preuve d'un grand esprit sportif lors des Jeux Olympiques ;
  • la Coupe olympique est décernée à des institutions ou associations pour leur mérite et leur intégrité dans le développement actif du Mouvement olympique ;
  • l' Ordre olympique est attribué à des individus pour s'être particulièrement distingués par leur contribution au Mouvement olympique.

Les films officiels des Jeux Olympiques

En mai 2000 , le CIO a annoncé qu'il avait acquis les droits de plus de 20 000 heures de matériel vidéo réalisé entre Londres 1908 et Nagano 1998 sur les Jeux Olympiques . Le Comité a également communiqué la nouvelle de l'activation d'un site Internet officiel, [ 4] ainsi que d'avoir acheté les droits des précédents films officiels des Jeux, d' Olympia de 1936 aux films de Bud Greenspan , [5] donc la collection comprend les films suivants :

Parrainer

Noter

  1. ^ La devise olympique , sur olympics.com consulté = 21 juillet 2021 .
  2. ^ Commission exécutive du CIO - Gestion des affaires et de l'administration du CIO , sur le Comité international olympique , 27 avril 2021. Récupéré le 10 juin 2021 .
  3. ^ Fédérations internationales
  4. ^ OTAB.com Bureau officiel des archives de la télévision
  5. ^ Le CIO annonce le lancement d'OTAB.COM

Articles connexes

Autres projets

Autres projets

Liens externes

  Portail des Jeux Olympiques : Accéder aux entrées de Wikipédia traitant des Jeux Olympiques